Enflammades 2014 [2/5] : Vidéoclips

Enflammades 2014 #2Tu as bouffé du « Happy » toute l’année? Déçu par le best of de Pitchfork? Pas de soucis, F&D est là pour te concocter un Top 5 un peu différent. Beaucoup de bons clips l’an passé, mais pas tellement de gros coups de cœur. La sélection a donc été difficile. On n’oubliera pas les clips de Doctor Livingstone, La Femme, Rick Ross (le non officiel réalisé avec des emoticônes) ou Throne (en broderie). Côté mainstream on retiendra le fameux clip de Sia.

Rappel du vainqueur 2013 : WATAIN : « Outlaw ».


#5 GOAT : « Hide From The Sun », extrait de l’album Commune. Réalisation : Sam Macon. Le F&D psyché. La Suède terre metal, mais – il ne faut pas oublier – terre hippie également. Héritiers des babas-cool et de traditions païennes, la communauté Goat nous emporte allègrement dans leur tourbillon psychédélique.


#4 LIARS : « Mess On A Mission », extrait de l’album Mess. Réalisation : Luis Cerveró (membre du collectif CANADA). Le F&D bizarre. C’est le bordel sur le dancefloor, l’apocalypse, même! Alors : génial ou débile? On est un peu paumés à la vue de ce clip pour le moins déroutant, incroyablement étrange et donc mémorable.


#3 AMENRA : « A Mon Âme », extrait de l’album Mass V. Réalisation : Willy Venderperre. Le F&D écorché. Le malheur, la souffrance et la rage dans leur expression corporelle. Voici le détournement d’une pub de parfum (cf. le CV du réalisateur), images intimes pour un clip atypique et pourtant tellement fidèle à l’identité Amenra.

#2 SALEM’S POT : « Nothing Hill », extrait de l’album … Lurar Ut Dig På Prärien. Auteur inconnu. Le F&D vicieux. Le coup des extraits de films de série Z des années 70, on nous l’a déjà fait 100 fois. Oui mais là on tient peut-être la compilation ultime, en totale adéquation avec le doom dépravé de ces jeunes vikings. Totalement jouissif!


#1 SÓLSTAFIR : « Lágnætti », extrait de l’album Ótta. Réalisateur : Bowen Staines. Le F&D romantique. Ce clip magnifique (dans la lignée de « Fjara ») pourrait être un spot publicitaire de l’Office du Tourisme d’Islande. Mais on y trouve aussi de la poésie, de nombreuses images. Culture contre nature? L’État contre l’individu? Le making-of est ici.

Cet article, publié dans Bilans Annuels Musique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s