Enflammades 2013 [3/9] : #HardRock #Stoner #Blues

Enflammades 2013 #3On passe aux choses sérieuses avec une sélection de cinq albums hard-rock / stoner / blues. La concurrence a été rude : on n’oubliera pas non plus les barbus de Kadavar ou le bluesman Popa Chubby, qui eux-aussi ont pondu de belles galettes.

Ah oui t’as remarqué, on a créé des catégories. C’est imparfait et arbitraire, autant le dire tout de suite!

The Dogs Have Barked, The Birds Have Flown #5 IRON TONGUE – The Dogs Have Barked, The Birds Have Flown (Neurot Recordings). Ce disque est passé inaperçu, et pourtant l’autre groupe de Chris Terry (la voix d’ours du groupe Rwake) est une vraie révélation. Lent, lourd et sombre, le hard-rock aux accents sudistes d’Iron Tongue est un cri poussé du fin fond de l’Amérique.

Aftershock#4 MOTÖRHEAD – Aftershock (UDR). « Rockin’ like you’re insane / Rockin’ like a hurricane / Rock’n’roll / Do you believe? » Ben non, Motörhead toujours capable de sortir un disque aussi bon, on n’y croyait pas. Surtout après les ennuis de santé de Lemmy. Et puis voilà quatorze titres imparables, sur lesquels l’inimitable voix du vieux rocker continue de faire des miracles.

Goatess #3 GOATESS – s/t (Svart Records). Excellent album de heavy stoner psychédélique qui va te faire voir du pays. Ces suédois séduisent par la qualité de leurs riffs pachydermiques, mais aussi grâce à la voix envoutante (presque grunge) de Lord Christus (Saint Vitus, Terra Firma, Lord Vicar, etc.). Un troupeau de chèvres traverse ton salon, c’est pas grave, laisse-toi aller…

Fuzz #2 FUZZ – s/t (In The Red Records / EasyRider Records). Ty Segall (cette fois à la batterie) nous défonce les oreilles en arrosant Black Sabbath de sauce garage punk. Réglages : tout à fond et en voiture Simone. Charlie Moothart (guitare) et Roland Cosio (basse) ne sont pas en reste dans ce nouveau groupe totalement jouissif. Lire la chronique F&D ici.

The Devil Put Dinosaurs Here #1 ALICE IN CHAINS – The Devil Put Dinosaurs Here (Capitol Records). Le cinquième album des américains a reçu un accueil mitigé. Faut-il donc être fan de grunge 90’s pour vraiment l’apprécier? Onze ans après la mort de leur co-leader Layne Staley, le groupe de Jerry Cantrell demeure selon nous un groupe à la puissance mélodique incomparable. Un désespoir flamboyant qui a survécu aux années 90 pour briller encore aujourd’hui.

Cet article, publié dans Bilans Annuels Musique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s